11/01/2013

Communiquer public

pdt 

A qui de droit

 

                                                                                        Genève, le 30  novembre 2012

 

Ma lettre de démission du PdT

 

Chères et chers tous,


Par la présente, je tiens à vous faire part de ma volonté de démissionner du Parti du Travail de Genève (PdT), si en les gens ne savent pas je souhaite que faire déclarer de la publicité dans ce texte, on apprend qu’il s’agit, d’abdiquer devant une trop grande difficulté.


Je me suis renoncement donc pour ma part, pour à cette démission j'ai beaucoup réfléchi mais en résultat je ne peux plus rester contre ce situation qui ce très désagréable et insupportables, ce difficultés que j'ai rencontrées à la suivent des sujets négative.


Depuis des années j'ai rencontré beaucoup des difficultés dans ma la vie de politique, mais je l'ai mettre de l'attentif toujours important de je me suis suivre à la ligne  politique de la dignité.


Pourquoi j'ai démissionné ?


- Par exemple, pour les personnes qui communistes, sont ne peuvent pas être racistes

- Les communistes ne sont pas faire discriminatoires entre les personnes

- Généralement pour les révolutionnaires très important est dois d'être honnête et de dignité

- du parti communiste, ne peut pas être le monopole à d’une famille de particulière

- Personne qui d'immoral et non politique et grossier d'esprit on a ne peut pas être un membre du parti révolutionnaire


Au long temps de ma vie de la politique jusqu'à ce jour, je n'ai jamais vue qu'un gestionnaire politique de MARIONNETTE etc.


L'adversité nombreuse fois contre ma personnalité, mais ceux qui sont certains camarades honnêtes et bien intentionnés, sont en dehors de cette critique.

 

 

Je tiens à vous informer que,

 Donc maintenant, mon combat de la politique continuera ligne du parti communiste genevois.


Ali Uregen

Genève, le 30 septembre 2012

22:16 Publié dans Politique | Tags : pdt | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

Les commentaires sont fermés.