27/09/2012

14 octobre 2012 Votez NON

14 octobre 2012 Votez NON

 

Pour Nouvelle Constitution de la République et canton de Genève :

voter NON

NOUS rejetons la nouvelle Constitution genevoise

Aucune amélioration majeure dans sur les questions fondamentales. La Constitution cantonale est une belle occasion... manquée !

Pourquoi nous voter NON?

Parce que!

Cette nouvelle constitution, pour les travailleurs n'ont pas le droit de grève!

La nouvelle Constitution vise à privatiser toutes les institutions de l’État.

La nouvelle constitution préparé par la bourgeoisie, pour les travailleurs d'un piège et plus dangereux,

Commentaires

sauf votre respect, on est encore suisses, en Suisse, et votons selon notre historique, l'esprit de nos aïeux, qui ont investit leur travail, leurs convictions dans le futur,
dont nous avons à défendre le peu qui en reste, pour nos enfants.. si le nombre de naturalisés passés élus genevois mais ignorants de notre historique, nous le permet encore.

Sinon, ne reste qu'à rejoindre l'ensemble des suisses ayant fuit Genève et la Suisse pour se chercher un pays où l'investissement moral et travail peut encore être une contribution de leur futur:

car depuis 1998-2002, Genève n'est qu'une enclave servant essentiellement les intérêts d'une masse de rapido-naturalisés sans passé ou au passé inavouable, ayant en commun: et l'absence d'intérêt pour l'historique suisse, et les dents longues.

Écrit par : Pierre à feu | 27/09/2012

C'est un non FONDAMENTAL, pour notre futur, en général… car:

les citoyens suisses n'y ont juste plus aucune garantie de la République de Genève dans ce texte: ni au niveau des droits fondamentaux:

- du préambule, affirmant la tendance "union européenne" sur fond de rousseauisme (contrat social)

- à la souveraineté résidant dans le peuple et non dans la CH (art. 2) sans définir qui constitue ce peuple

- en passant par l'action de l'Etat intervenant "en complément de l'initiative privée..."
soit un Etat sans autonomie d’action? mais une constitution offrant les justificatifs de futures interventions d’actions « privées » 74 et 01 dans l'action publique de l'Etat !!!

- et surtout, art. 15, droits fondamentaux, égalité: RIEN sur la citoyenneté, aucune garantie d'une protection quelconque des citoyens suisses, TOUT sur l'égalité de tous

Ce texte ne fait que signer un chèque en blanc aux 74 et 01 du "grand Genève",
qui n'attendent que ça pour se créer une base juridique-emprise sur cette annexe suisse (à venir: projet 3 d'agglo)

- ne prévoit rien d'autre pour le développement futur de GE, les pertes d’emploi & difficultés à venir
- ne fait qu’organiser sa coopération internationale toutes portes ouvertes sur le droit européen
Et ne situe la Confédération et le droit fédéral en la matière, qu'au niveau de coordination ! (art. 146)

Ce texte est pléthorique en matière de soutiens divers:
les droits au logement, à un niveau de vie suffisant & cie sont de grandes portes ouvertes à tout-venant habitant même clandé du canton,
sans préparer une politique de l'habitat, de l'emploi, dans un contexte dont le futur même suisse est la décroissance.

AU SECOURS! que ce texte ne nous soit pas imposé! les DROITS FONDAMENTAUX des CITOYENS confédérés y sont définitivement perdus,
tandis que le 74 et le 01 y trouvent les bases juridiques pour se faire financer par la CH, GE et ses contribuables!!!!
- dans un contexte frontalier franco-français où le citoyen suisse résident à tout à payer, tout à perdre en y étant résidant définitif (assurances avs, retraites, chomage), où tout est fait pour le faire fuir sauf s’il s’agit d’un payeur contribuable à 200% (cf. les blogs d’Antoine Vieillard)

ATTENTION: signer ce chèque en blanc aux politiciens français du grand Genève, c'est s'engager à payer des milliards de CHF à Rhône Alpes sur plus que 10 ans
(engagements GE pour l'instant, de 1.2 milliards à ?)

c'est vendre GE aux 74 & 01
c'est changer la République de Genève, canton helvétique, en une "zone" républicaine française indépendante de la Confédération

c'est s'engager à des augmentations d'impôts insupportables pour les classes moyennes, sans fin, c’est tout donner pour le financement du développement Rhône-alpien
dans un contexte de crise européenne sans fin, où en Suisse également l’emploi ne va qu’en s’appauvrissant.

J’y vois la fin définitive d'un Genève suisse, investissements d’avenir fini pour nous/ mes enfants.

Écrit par : Pierre à feu | 29/09/2012

Les commentaires sont fermés.